ng@actualitte.com (trimNicolas Gary)) - 11/10/2019

Coups de coeur de libraires : pour le plaisir de tomber dans le panneau





Parce qu’un événement doit se renouveler chaque année pour préserver son charme, toutes les idées sont bonnes à prendre. Et plutôt que d’inventer la roue péniblement, Lire en Poche profite des conseils de ses libraires partenaires, avec une exposition qui attire l’œil des visiteurs. Située sur la baie vitrée du Théâtre des quatre saisons à Gradignan, une série de 13 panneaux propose des coups de cœur largement mis en valeur.

Exposition Lire en Poche 2019
 

Zineb Kairouni, Responsable projets pour Lire en Poche, observe les panneaux avec plaisir, et savoure l’effet sur les visiteurs : « Chaque année, nous proposons une exposition, c’est notre patte. Cette année, l’envie de changer d’angle nous a poussés vers quelque chose de plus fun, plus interactif. » 
 
Sur 13 panneaux, bien en évidence, les libraires partenaires présentent leur petit chouchou du moment. « Ce ne sont pas nécessairement des auteurs invités sur le salon, d’ailleurs. L’idée était surtout que les livres soient en format poche, et disponible sur les espaces des libraires », poursuit-elle. 

Exposition Lire en Poche 2019

 
Ainsi, chaque libraire a pu apporter son goût, sa recommandation — et l’on aperçoit même des visiteuses sortant un carnet pour prendre note... Ainsi, La Machine à Lire propose de découvrir Des jours sans fin, de Sébastian Barry (trad. Laetitia Devaux), quand la librairie Libellule suggère de rencontrer Laura Thalassa et The Vanishing Girl (trad. Annaïg Houesnard). Éclectique, donc. 

Mais les libraires ne sont pas seuls à prendre part à cette farandole de conseils : l’équipe de Lire en poche elle aussi se prête au jeu, et chacun y va donc de son livre favori, toujours avec une réelle diversité. Michel Labardin, maire de Gradignan, Sana Sukkarie, adjointe à la culture ou encore Annie Rebillard, secrétaire du Fonds de dotation apportent également leur pierre à l’édifice.

« Les découvertes sont intéressantes et reflètent bien l’ensemble de ce que Lire en poche peut proposer sur les stands des libraires partenaires », conclut Zineb Kairouni. 
#carousel#

Le volet interactif, lui, s’est joué plus tôt dans l’année : dans un partenariat avec la librairie Mollat et Babelio, Lire en poche a poussé son compte Instagram en partageant les célèbres Bookface de la librairie et les posts du réseau de lecteurs. Une sélection drastique, puisqu’il ne fallait conserver que les formats poche, qui aboutit à un grand panneau accompagné du hashtag #alireenpocheexpo, pour inciter les visiteurs à poursuivre les échanges, depuis le salon vers la toile…



Dossier : Lire en poche 2019, ou quand la lecture cultive la liberté

المصدر : https://www.actualitte.com/article/culture-arts-le...