CP - الاثنين 21 أكتوبر 2019

Soirée hommage à Mohamed Leftah - Casablanca




La publication, en 2019, de deux textes posthumes (Virgule éditions) et la réédition ce mois-ci au Maroc d’un de ses plus grands romans : l’Enfant de marbre (Croisée des chemins) confirment la pertinence et l’actualité de l’œuvre de Mohamed Leftah (1946-2008), très certainement l’un des grands écrivains marocains du XXe siècle.


Mohamed Leftah a connu un parcours atypique. Après des études à Casablanca, il intègre une école d’ingénieurs en travaux publics à Paris. De retour au Maroc, il devient informaticien, puis journaliste aux quotidiens Le Matin du Sahara et du Maghreb et au Temps du Maroc.

Décédé en 2008 en Égypte, Mohamed Leftah a été souvent décrit comme le « Genet marocain ». Par son style exigeant, il a su intégrer dans son œuvre le pluralisme des modes de vie et de pensée de nos sociétés contemporaines.

Parmi ses œuvres, figurent également « Demoiselles de Numidie » (1992), « Ambre ou les Métamorphoses de l’amour » (2006), « L’Enfant de marbre » (2007) et « Récits du monde flottant ».

Pour lui rendre hommage, nous aurons le plaisir d’accueillir à cette soirée Abdellah Baïda, ami de Mohamed Leftah et fin connaisseur de ses écrits et Rachid Khaless.

Intervenants

Abdellah Baïda : Romancier, nouvelliste et essayiste marocain. Il enseigne à l’Université Mohammed V à Rabat.

Il a publié en 2007 Les voix de Khair-Eddine aux éditions Bouregreg. Il a dirigé l’ouvrage Mohamed Leftah ou le bonheur des mots, paru en 2009 aux éditions Tarik. En 2011, paraît Au fil des livres Chroniques de littérature marocaine de langue française, chez La Croisée des chemins (Casa) & Séguier (Paris). Le dernier salto, roman paru aux éditions Marsam en 2014, a reçu le Prix Grand Atlas dans les catégories «Culturethèque» et «Étudiants ». Son roman Nom d’un chien (Ed. Marsam, 2016) a été sélectionné pour le Prix de l’ADELF (Paris).

En 2012, Abdellah Baïda s’est vu décorer des insignes de Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres de France. Son nouv
eau roman s’intitule Testament d’un livre (Ed. Marsam, 2018)
Rachid Khaless : agrégé de lettres françaises. Il enseigne à l’université Mohamed V de Rabat. Il est poète, romancier et traducteur.

Connu d’abord comme poète, il signe deux recueils de poésie chez L’Harmattan : Cantiques du désert (2004) et Dissidences (2009).  Son 3ème recueil, Dans le désir de durer paraît en 2014 à la Maison de la poésie au Maroc. Guerre totale (suivi de) Vols, l’éclat est publié par Virgule Editions en 2018.

Romancier, Khaless publie, coup sur coup, Pour qu’Allah aime Lou Lou aux Editions Marsam, et Quand Adam a décidé de vivre à La Croisée des chemins en 2015. Absolut hob, sa 3ème fiction, a paru à Virgule Editions en 2016.

Rachid Khaless a traduit notamment les textes du poète Hassan Najmi, Un Mal comme l’amour, (La Croisée des chemins, 2016), d’Yves Bonnefoy, Que ce monde demeure (Maison de la poésie au Maroc, 2014) et de Saâdi Youssef, Poèmes de Tanger, (Virgule Editions 2018.)

 
vendredi 25 oct.
19:30
Théâtre 121 - Casablanca
Entrée libre et gratuite.
En présence  Abdellah Baida et Rachid Khaless
Modération : Murtada Calamy

نقط هذا المقال

قصاصات |  أدوات | كتـب | كتاب | ناشرون | راصـد | نصوص